Art de vivre

Slow cosmétique

27 mars 2017
abeille sur cognassier -esprit laïta

La slow cosmétique

Pour continuer sur le concept « slow », je me suis intéressée à la slow cosmétique. J’en ai entendu parler la première fois par Julien Kaibeck  qui à l’époque n’était encore qu’un blogueur et n’avait pas créé son site de vente.

La slow cosmétique, c’est utiliser des produits plus sains que ceux de l’industrie. Ils sont fabriqués artisanalement, sans produits dont la nocivité est inconnue. Ils ne sont pas forcément moins chers car un produit fabriqué en petite quantité avec des ingrédients de qualité et sans faire de raccourcis est forcément plus cher qu’un produit fabriqué dans une grosse usine chimique.

Un autre volet, très intéressant, de la slow cosmétique est la possibilité d’utiliser des produit de base comme les huiles végétales ou les huiles essentielles, ou des produits de tous les jours comme le thé pour un usage cosmétique finalement aussi efficace qu’un produit « fabriqué ». On a aussi la possibilité à partir de ces ingrédients de bases de se fabriquer soi-même ses produits cosmétiques.

Ne ratez pas l'occasion de gagner

VOTRE BOL PORNIC: A VOTRE PRENOM

Entrez simplement vos nom et adresse pour vous inscrire à la newsletter et participer au tirage au sort

Fabriquer du savon :

Si vous cherchez sur Google comment faire du savon, vous trouverez rapidement des sites  qui expliquent à quel point c’est simple. Si on y regarde de plus près et surtout si on lit les commentaires, on se rend compte que ce n’est pas si simple, que c’est un métier et qu’il faut se méfier de la soude.

Pour fabriquer un savon, il faut :

  • l’huile ou la graisse (de toute sorte : huile d’olive, tournesol, coco, graisse animale)
  • la soude ou la potasse (on trouve de la potasse dans les cendres)
  • et l’eau.

Et il faut connaître les principes de la saponification !

Pour des conseils sérieux et des tutos, allez sur « Rêvons savon ».

Fabriquer des crèmes :

Une crème est en fait  une émulsion comme la mayonnaise. Pour dire simplement, on mélange de l’eau et de l’huile. Pour que ces deux éléments se mélangent, il faut un émulsifiant. Par ex. le cire d’abeille ou un émulsifiant végétal. On fait fondre la cire dans l’huile au bain marie. Puis on ajoute l’élément aqueux (l’eau) comme de l’aloé véra et on fouette. Bref,  c’est un peu compliqué de fabriquer une vraie crème qui se conservera plusieurs semaines.

Pour une recette rapide et quotidienne, regardez cette vidéo de Julien Kaibeck : il utilise du gel d’Aloé Véra et une huile végétale.

https://youtu.be/BESZ43DtrCM

Fabriquer un shampoing :

Je n’ai pas encore trouvé de recette de shampoing satisfaisante. Le conseil est souvent d’acheter un shampoing bio neutre et d’ajouter quelques ingrédients comme une huile essentielle ou une huile végétale. J’ai lu une recette qui conseillait le bicarbonate de soude et le vinaigre. Ce mélange efficace pour déboucher les lavabos me semble un peu agressif pour un cuir chevelu ! Toutefois un rinçage à l’eau vinaigrée permet d’avoir d beaux cheveux brillants surtout si on a chez soi une eau calcaire.

Avez-vous des recettes de shampoing bio et slow? Ou des liens à partager ?

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

GAGNEZ UN JOLI BOL

A VOTRE PRENOM

  • Tirage au sort pour toute inscription avant le 15 Novembre.
  • Un bol de qualité des Faïenceries de Pornic.
  • Votre prénom peint à la main.
x
%d blogueurs aiment cette page :