Jardin

Jardiner pour la vie sauvage

Bourdon sur sedum

Encourager les papillons, les oiseaux et autres animaux sauvages à s’établir et se nourrir dans le jardin est un plaisir en soi mais, plus important, cela contribue à protéger et aider à la survie de nombreuses espèces.

Comment attirer les oiseaux et les animaux au jardin

Le jardinage pour la faune sauvage, oiseaux et petits animaux (pas les sangliers!) consiste à planter une collection de plantes sauvages et ornementales telles que les marguerites, les tournesols ou le buddleia qui ont un rôle ou un avantage à offrir à la faune. Par exemple pour abriter des nids ou offrir de la nourriture.

De nombreuses plantes jouent ce rôle, par exemple les arbustes et les arbres fournissent des sites de nidification pour les oiseaux. Le nectar des fleurs nourrit les insectes, la nourriture des baies et d’autres fruits nourrissent les oiseaux et les petits animaux. Les roses offrent du nectar et des graines ainsi qu’une couverture protectrice. Essayez aussi Pyracantha, Cotoneaster et Epine vinette qui fournissent des baies d’automne et d’hiver, Sedums et Scabieuse qui fournissent du nectar aux insectes et donnent de la couleur au jardin.

Les plantes telles que les tournesols et les herbes offrent graines pour les oiseaux, tandis que le chêne, le frêne et le pin fournissent des fruits en grand nombre pour les gros oiseaux comme les pics et les geais et pour les petits animaux. En fait, la plupart des plantes ont quelque chose à offrir.

Cultiver des fleurs sauvages et ornementales

Beaucoup de fleurs sauvages et ornementales peuvent pousser à partir de graines. On en trouve chez les grainetiers mais aussi dans les mélanges pour prairies fleuries. Les fleurs se ressèment en partie seules d’années en années. On peut aussi laisser pousser spontanément des plantes sauvages dans le jardin. Les oiseaux mangeurs de graines apprécieront toutes les fleurs qui ont été laissées en place après floraison.

Attraction de la couleur

En règle générale, les papillons nocturnes sont attirés par les fleurs blanches, les papillons diurnes par les bleus et les  roses, et les syrphes par les jaunes.

Une marre au jardin

L’introduction d’un étang ou plutôt d’une marre aidera à l’établissement de têtards, de grenouilles et de crapauds, tritons et salamandre  et attirera les insectes aquatiques tels que les libellules. D’ailleurs les uns mangent les autres. Si la marre est sans polluant, la population de moustiques devrait normalement rester sous contrôle.

 

Les haies d’arbustes variés

Plus dans l’air du temps que la haie de thuya ou de laurier cerise, les haies variées fournissent nectar, abri et fruits ou noix. Une haie taillée à la bonne saison fournit un environnement favorable à la nidification.

Quelques idées d’arbustes à baies:

  • Pyracantha
  • Cotonéaster
  • Épine vinette
  • Callicarpa
  • Berberis
  • Arbres aux faisans
  • Rosier rugosa
  • Sureau
  • Amélanchier

Je ne mets pas le buddleia dans cette liste car il est considéré comme une plante invasive.

Les arbres fruitiers

Les oiseaux mais aussi les insectes comme les papillons, les frelons et les guêpes mangent les fruits ( pommes , poires, prunes, cerises…). Les papillons préfèrent les fruits bien murs tombés de l’arbre. Il ne faut donc pas tout ramasser à terre sous prétexte que ça ne fait pas propre.

Les herbes

Idéalement, il faut laisser au jardin une zone de pelouse non tondue. Les prairies et les sentiers fauchés une ou deux fois par an, après que les plantes aient égrainées, apportent nourriture et aussi couverts à de nombreuses espèces. Certaines espèces d’insectes ont besoin de plantes bien précises pour se reproduire et se nourrir.

Quelques exemples de papillons et leurs hôtes: (http://plusmagazine.levif.be)

  • La Piéride du chou et la Piéride de la rave: les choux et autres crucifères, tels quel la julienne des dames et le colza, ainsi que la gueule-de-loup
  • La Piéride du navet: les cruciféracées, comme l’alliaire et la cardamine des prés
  • L’Aurore: l’alliaire, la cardamine des prés et la monnaie du pape (ou lunaire)
  • Le Citron: la bourdaine, le nerprun
  • Le Cuivré commun (Lycaena phlaeas): la petite oseille, l’oseille sauvage
  • L’Azuré des parcs (Celastrina argiolus): la bourdaine, le lierre, la bruyère callune, le houx, le nerprun, le buddleia et la salicaire
  • L’Argus bleu: diverses sortes de trèfles, telles que la luzerne et le lotier corniculé
  • La Vanesse du chardon ou Belle-Dame: diverses sortes de chardons, la petite bardane, la mauve et les orties
  • Le Vulcain: les orties de toutes sortes
  • Le Paon du jour: la grande ortie
  • La Petite tortue (Aglais urticae): la grande ortie
  • Robert-le-diable (Polygonia c-album): la grande ortie, le houblon, l’orme, les groseilliers
  • La Carte géographique (Araschnia levana): la grande ortie

 

fruits de l'épine vinette - berberis

 

Autres sources de nourriture pour attirer les oiseaux et les animaux au jardin

Les tas de compost où se mêlent insectes, vers de terre, et autres petites créatures comme les cloportes, fournissent une source de nourriture précieuse pour les oiseaux et les animaux tout en facilitant le processus de compostage.

Un tas de bois mort fournira des sites d’hivernage pour toutes sortes de petites bêtes.

Le paillis offre abri et nourriture aux insectes et vers de terre qui eux-mêmes nourrissent les oiseaux.

Prendre soin de la faune du jardin

Une fois que la faune est établie, on peut apporter une aide supplémentaire en fournissant des boîtes de nidification et de la nourriture en hiver pour les oiseaux et des abris pour les hérissons. Les hôtels à insectes sont aussi très à la mode mais un vieux tas de bois auquel on ne touche pas fait aussi bien l’affaire. L’hôtel à insectes doit être placé près des sources de nourritures.

La joie d’avoir sa propre colonie de papillons, de grenouilles et même de hérissons ajoute un élément supplémentaire d’attraction au jardin, tout en soutenant la faune que nos modes de vie et de consommation détruit.

Vous aimerez peut être aussi

8 Comments

  • Reply Des Pensées au Jardin 20 janvier 2018 at 9 h 37 min

    Super article Agnès !! Tu as raison, il faut vraiment que je finisse mon hôtel à insectes même si j’ai un tas de vieux bois pas loin dans lequel un petit hérisson a trouvé domicile (ce qui m’arrange bien avec tous les escargots de mon petit jardin :). Mais c’est un vrai plaisir de le réaliser et de prendre soin des p’tites bêtes . Nous observons souvent les oiseaux , les insectes , un régal de les voir au jardin et de les photographier , faisons de nos jardins un petit paradis pour eux :)…. Que la nature est belle 🙂 🙂 . Belle journée Agnès .

    • Reply Agnès 20 janvier 2018 at 14 h 05 min

      Merci!

  • Reply Mo 19 janvier 2018 at 21 h 35 min

    J’ai ce qu’il faut, je pense. En plus du couvert, j’ai prévu le gîte avec un hôtel à insectes.
    Bonne soirée,
    Mo

    • Reply Agnès 20 janvier 2018 at 14 h 04 min

      Super!

  • Reply Nathalie 19 janvier 2018 at 18 h 20 min

    Ton article donne envie de printemps et de revoir s’animer et se colorer le jardin !! Tous les ans je sème à la volée des mélanges pour fleurs à papillons. Merci pour tes nombreux conseils. Pour les oiseaux, en plus de mes petits arbustes, je vais me mettre aux boules de graisse maison et j’ai un projet de maison pour hérisson 🙂

    • Reply Agnès 19 janvier 2018 at 18 h 35 min

      Moi, je n’ose plus mettre des boules de graisses devant le salon. Un gros bec s’est tué le weekend dernier contre la baie vitrée. c’est la nourriture qui l’avait attiré là.

  • Reply marie des vignes 19 janvier 2018 at 10 h 56 min

    Bonjour quel bel article que de bons conseils , merci bonne journée MTH

    • Reply Agnès 19 janvier 2018 at 11 h 03 min

      Merci!

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :