Jardin

L’Épervière orangée ou Piloselle orangée (Hieracium aurantiacum)

11 décembre 2019
Epervière orangée - Piloselle

Connaissez-vous cette jolie petite plante couvre sol ?

Je l’ai rencontrée pour la première fois dans une expo florale en Allemagne. Je l’avais prise en photo et j’avais noté son nom car sa couleur orangée me plaisait beaucoup. Puis je l’ai oubliée.

Pourtant, elle ne paye pas de mine. On dirait une sorte de pissenlit. Mais autant on est habitué à la couleur jaune du pissenlit qui pousse un peu partout, la couleur orange vif de la piloselle orangée m’avait étonnée. Et puis, j’aime bien aussi ses feuilles poilues toute douces.

Ses feuilles s’étalent au ras du sol et ne laissent rien d’autre pousser. C’est ce qui fait d’elle un bon couvre sol. Les fleurs s’épanouissent au bout d’une tige d’environ 20 cm.

Elle a la réputation d’être peu exigeante et de pousser dans les sols ingrats. Originaire des montagnes, elle ne gèle pas.

Epervière orangée - Piloselle

Le hasard fait parfois bien les choses

Avant que nous installions le cyber mouton qui ne laisse aucune chance à la moindre fleurette dans la pelouse, ces jolies petites fleurs orange ont eu le temps de se faire remarquer dans notre jardin nouvellement acquis.

Donc au début, on en faisait le tour avec la tondeuse afin de préserver la floraison. Maintenant je les déplace peu à peu. J’essaie de trouver un emplacement qui leur plaise.

Actuellement elles poussent bien dans la pelouse sous un pommier. La terre est acide et riche, le terrain en pente plutôt drainant et cela semble leur plaire.

Mais d’où vient la Piloselle orangée ?

Des piloselles (ou plutôt des Hiéracium), il y en a de plusieurs variétés. Des jaunes et des orangées. C’est une vivace européenne.

La piloselle est étudiée de près par les scientifiques pour son potentiel diurétique, antibiotique, antibactérien…D’ailleurs si vous regardez au rayon phytothérapie de votre Biocoop locale, vous la trouverez surement dans des compléments alimentaires pour soigner les petits problèmes urinaires.

Elle est étudiée aussi pour son intérêt couvre-sol et testée dans les vignes dans le but de réduire et supprimer les produits phytosanitaires (herbicides) ainsi que le désherbage mécanique.

On imagine la beauté d’un tapis de fleurs orangées ou jaunes dans lequel pousseraient des vignes.

En Amérique du nord en revanche, elle est considérée comme une plante invasive. Des études de son ADN ont prouvé qu’une espèce originaire de république Tchèque s’était hybridée avec une espèce locale pour partir à l’assaut du territoire américain.

J’ai même trouvé une étude qui a testé de nombreux herbicides bien toxiques afin d’éradiquer cette méchante plante en Alaska.

Si vous aimez les pelouses fleuries ou si vous souhaitez occuper le sol au pied des arbres fruitiers , l’épervière orangée devrait correspondre à ces usages.

Epervière orangée - Piloselle

https://www.researchgate.net/profile/Xavier_Delpuech/publication/261361165_L’enherbement_sous_le_rang_Une_nouvelle_alternative_au_desherbage_chimique/links/00b49533fd04baf30b000000/Lenherbement-sous-le-rang-Une-nouvelle-alternative-au-desherbage-chimique.pdf

https://www.journals.uchicago.edu/doi/abs/10.1086/599241 (plante invasive)

https://www.cambridge.org/core/journals/invasive-plant-science-and-management/article/control-of-orange-hawkweed-hieracium-aurantiacum-in-southern-alaska/CC0069D1683D4A909BEE6C62A5A28D3A#  (Control of Orange Hawkweed (Hieracium aurantiacum) in Southern Alaska)

SUR LE MÊME THÈME…

9 Comments

  • Reply raymond 8 janvier 2020 at 17 h 22 min

    superbes photos comme d’habitude,et j’en profite pour vous souhaiter une tres belle annee ,une tres bonne sante et encore de beaux voyages afin de nous offrir de superbes photos

    • Reply Agnès 9 janvier 2020 at 8 h 44 min

      Merci

  • Reply catherine 7 janvier 2020 at 11 h 29 min

    une plante que l’on peut mettre à l’ombre? car oui j’aurais plein d’endroits où la planter, car j’aime bien ces couleurs ensoleillées..
    j’en profite pour te souhaiter une belle année, au jardin et ailleurs, avec ta petite famille, une santé de fer,
    je t’embrasse Agnès

    • Reply Agnès 7 janvier 2020 at 11 h 37 min

      Je pense qu’elle supporte le soleil mais je n’ai pas essayé. Je t’en apporterai quelques plants s’ils reviennent sous le prunier. meilleurs voeux à toi aussi

      • Reply Sophie 11 janvier 2020 at 11 h 05 min

        Bonjour Agnès, cette plante est effectivement très jolie mais aussi très très envahissante. Ses graines s’envolent comme celles du pissenlit et ses racines comme celles du buggles rampants.. Donc jolie oui, mais une fois en place, elle colonise tout..
        Je préfère prévenir.. 😁
        Pour moi, c’est plutôt une peste 😏
        Bonne journée
        Sophie

        • Reply Agnès 11 janvier 2020 at 18 h 15 min

          Ah merci. je ne savais pas. Chez moi , elle ne s’étale pas parce que la tondeuse la décapite avant qu’elle est le temps de faire des graines. Et puis comme je n’aime pas la pelouse, ce serait bien qu’elle la remplace. Mais merci de me prévenir. J’éviterai de la mettre trop près du potager;

          • Sophie 13 janvier 2020 at 18 h 07 min

            Personnellement, je mettrais plus du thym de rocaille ou de l’origan… Moins envahissant 😉

            Bonne soirée

  • Reply Il était une fois un jus 17 décembre 2019 at 18 h 51 min

    Les photos sont magnifiques ! j’aime bien la deuxième et cette belle couleur orangé colore les yeux. Bisous Agnès, à bientôt.

    • Reply Agnès 18 décembre 2019 at 10 h 19 min

      Merci. C’est vrai que le orange est bien vif, comme sur les photos et ressort bien sur le feuillage vert. J’ai pris ces photos dans une expo florale. Quand elles poussent au jardin , elles sont moins serrées et les feuilles sont bien plates et recouvrent le sol.

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :