Jardin

Faire ses semis de tomates et poivrons soi-même

Faire ses semis de tomates et poivrons, c’est sympa mais ça ne marche pas toujours comme on voudrait. J’ai un peu galéré cette année pour faire mes petits plants.

Les Tomates

D’abord j’ai acheté beaucoup trop de variétés. Maintenant je me retrouve avec un nombre pas possible de plants et ça me fait vraiment mal au cœur de devoir les jeter car autour de moi tout le monde a déjà suffisamment de plants.

Deuxième erreur, j’ai à la fois semé trop tard et trop tôt. Il a fait chaud, c’est vrai, en avril et j’aurais pu mettre mes plants dehors bien plus tôt si j’avais semé plus tôt afin que les plants soient plus grands en avril.

Mon dernier semis…

Mais d’un autre côté les graines ont eu du mal à germer correctement. Elles ont, je crois, manqué à la fois de lumière et d’un terreau de bonne qualité.

Finalement, j’ai refait des semis qui ont merveilleusement germé et donné de beaux petits plants mais malheureusement, ils arrivent un peu tard car la serre est déjà pleine.

J’en planterai toutefois 2 supplémentaires afin de tester deux nouvelles variétés.

La leçon pour l’an prochain :

1 – Acheté 3 plants greffés pour se garantir contre un printemps et/ou un été froid et pluvieux. En 2021 nous avions planté uniquement des plants greffés qui avaient très bien résisté et bien produit malgré le temps maussade.

2 – Semer dans un terreau de semis de qualité les variétés que j’aurai sélectionnées cette année. Toute la difficulté étant de trouver ou fabriquer soi-même un terreau de bonne qualité.

3 – S’équiper d’une lampe UV pour la pousse des premières semaines.

La serre au 1er mai. Une vigne Chasselat dans le fond.
Déjà beaux. Tomates Cerises et Tomates Brutus.

Les poivrons

Pour les poivrons, c’est encore pire que les tomates. Je ne suis vraiment pas douée pour faire pousser des poivrons. L’an dernier, ils ont vraiment souffert de la sécheresse. J’avais beau les arroser, ils ne poussaient pas.

J’en ai gardé deux tout l’hiver dans la maison. Je viens de les installer dans la serre tunnel. Les limaces semblent beaucoup les apprécier. Ils ont bien poussé cet hiver. En revanche les semis de cette année ce sont fait attaquer par des pucerons. Ils vont un peu mieux maintenant qu’ils sont dans la serre.

Des guêpes polistes vivent dans la serre et font le nettoyage sur les plants : ni pucerons ni chenilles ne leur résistent. Malheureusement les frelons viennent les manger (les guêpes, pas les plants !)

Pour les semis, on essaie toujours de bien faire et de ne pas reproduire nos erreurs des années précédentes. Mais aucune année n’est semblable. Parfois il fait chaud, parfois il fait trop sombre, parfois le terreau est mauvais ou les ravageurs nombreux… L’an dernier je n’ai pas eu de courgettes : dès que je les plantais, les plants se faisaient dévorer. Et puis la sécheresse est arrivée ! Pourtant les courgettes, c’est facile !?

tomates cerises
Ici bientôt….

Au sujet de l'auteur

Agnès

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.