Jardin

Les légumes du débutant au potager

22 février 2018

Débuter au potager

J’avais déjà écrit un article sur ce sujet pour aider les débutants comme moi au potager où j’expliquais comment débuter un nouveau potager et qui parle surtout de la préparation de la terre. Cet article m’avait permis de mettre mes idées bien en place et de partager mon expérience de débutante. Pourtant le printemps approchant, je me sens un peu perdue cette année. J’ai lu probablement trop de blogs, certains réellement passionnants où les blogueurs présentent leurs légumes originaux, parfois exotiques et toujours appétissants.

Mais là, j’ai juste besoin de revenir aux bases

J’ai décidé cette année de ne pas planter de pommes de terre qui prennent beaucoup d’espace et m’empêchent d’expérimenter d’autres légumes, à part quelques plants ultra-précoces qui poussent bien sous tunnel (en espérant qu’ils supportent le gel annoncé pour la semaine prochaine). J’aurai récolté ces pommes de terre assez tôt pour planter autre chose après.

Pour m’y retrouver et préparer mes commandes de graines, j’ai fait ce petit tableau. Les dates de semis sont fonction du climat du jardin et du temps que je peux lui accorder.

J’ai l’intention de tester de nouveaux légumes que je n’ai encore jamais semé: les carottes, les épinards et les betteraves rouges.

J’ai reculé un peu mes dates de semis par rapport à l’année dernière car avec le gel de fin avril, j’avais eu pas mal de perte (surtout sur les pommes de terre).

Comment faire pousser les légumes du débutant

Les dates de semis et de plantation que je donne conviennent à mon jardin. Si vous êtes au sud de la Bretagne, vous pouvez avancer ces dates. Si vous êtes aux nord de la Loire et loin du bord de mer, retardez peut être un peu vos dates de semis par rapport aux miennes.

La courgette

La courgette est certainement le légume le plus facile à faire pousser et vraiment plaisant à récolter.

1 – En avril, semez deux ou 3 graines dans un pot assez large rempli de terreau. Les courgettes aiment pousser à deux ou 3, donc vous planterez les 3 plants ensembles. 4 à 6 graines suffisent pour une famille de 4.

2 – En mai, quand le plant a déjà plusieurs feuilles et que vous voyez des petites racines blanches qui sortent par les trous de drainage du pot, vous pouvez l’installer au jardin. Dans une terre préalablement nettoyée ou bien en écartant un peu votre paillis, faîtes un trou de la taille de vos pots à un mètre de distance les uns des autres. Personnellement je garde les deux ou trois plants par godet. Je trouve que les plants se développent mieux à plusieurs. A vous de tester pour vous faire un avis.

Vous aurez pris soin d’enrichir la terre de fumier de cheval et de compost.

Paillez le sol et arrosez régulièrement pour avoir une belle récolte.

3 – Fin mai, début juin, vous ferez un deuxième semis afin d’avoir des courgettes jusque tard dans la saison.

4 – En fin de saison récoltez vos graines pour l’an prochain.

Pour récolter vos graines de courgette, laissez grossir une belle courgette et laissez la mûrir jusqu’à ce que les feuilles du plant jaunissent. Puis, ouvrez la courgette et récupérez les graines. Conservez-les au frais (au garage, dans une pièce pas trop chaude…) dans une enveloppe, une boite de camembert…

La pomme de terre

Il y a des pommes de terre de garde que l’on récolte en septembre et des pommes de terre primeurs que l’on récolte en mai/juin.

En tant que débutant avec un petit potager, je vous conseille de cultiver la pomme de terre dite nouvelle, car cette culture prend beaucoup de place. Quand vous aurez récolté toutes vos pommes de terre en juin/juillet, vous pourrez utiliser la terre pour faire pousser autre chose.

J’utilise la variété Sirtema

1 – Faire germer les pommes de terre achetées en jardinerie à la lumière. Mais ne vous inquiétez pas, si vous planter sans avoir fait germer avant, elles pousseront tout de même mais metteront plus de temps. Vous pouvez acheter vos pommes de terre à planter en février.

2 – En mars, creusez des sillons droits, écartés d’au moins 50 cm car il va falloir butter.

3 – Posez une pomme de terre tous les 30cm

4 – Recouvrez de terre

5- Attention au gel. Si les températures la nuit sont froides et que les pommes de terre sont déjà sorties, il faut les recouvrir d’un voile d’hivernage ou d’une couverture la nuit. Les feuilles de pommes de terre gèlent facilement.

6 – Quand les plants atteignent 15 à 20cm, ramenez la terre de chaque côté du plant pour former une butte. Vous devrez peut être butter plusieurs fois. Voilà pourquoi il faut de la place entre les rangs. Le buttage est indispensable car les tubercules comestibles se développent sur la tige du plant et ne sont plus comestibles s’ils recoivent les rayons du soleil. Ils deviennent verts et toxiques.

7 – Surveillez les attaques de doriphores et ramassez les à la main. Vous pouvez détruire les doriphores. Ce sont des nuisibles. Attention la larve de doriphore ressemble à la larve de coccinelle.

8 – Pour les pommes de terre hâtives, récoltez au fur et à mesure de vos besoins. Testez sur un plant en juin pour voir si vous avez des tubercules.

9 – Pour les pommes de terre de garde, attendez que le feuillage jaunisse pour récolter.

Le gros inconvénient de la culture de la pomme de terre, c’est l’espace que cela prend. Mais les enfants adorent cette culture. Donc si vous jardinez en famille, les fraises et les pommes de terre sont un must.

Contre le gel, j’ai testé cette année le tunnel en voile d’hivernage. C’est beaucoup plus facile à installer tous les soirs que le simple voile d’hivernage à poser sur les plants. D’autre part le fait que le tissu ne touche pas les plants, les protège encore plus du gel. Je suis très satisfaite de ce produit que vous trouverez à un prix très abordable chez Outiror, accompagné de 2 autres tunnels.

La tomate

Les tomates sont le légume indispensable de l’été. Mais il n’est pas si facile que cela à cultiver car il est sensible à l’humidité qui lui donne des maladies qui ravagent toute la récolte en quelques jours.

En Bretagne, je ne cultive pas de tomates en extérieur. J’ai essayé une fois et j’ai perdu toutes les grosses tomates car le brouillard tombe sur mon jardin dès le début du mois d’août. Par contre sous tunnel, j’ai des tomates jusqu’en novembre.

Je cultive

  • des tomates cerises qui sont les premières à mûrir en juillet
  • des tomates coeur de boeuf, délicieuse en salade
  • des cornues de Andes pour faire un stock de sauce tomate pour l’hiver
  • des crimées pour changer des coeurs de boeufs

1- Première quinzaine d’avril je fais mes semis avec les graines récoltées l’année précédente, dans une barquette de terreau standard. Je n’utilise pas de terreau de semis qui, je trouve, sèche trop vite. Je sème aussi parfois dans des barquettes alvéolées

Kit de germination Outiror

L’avantage de ces barquettes est qu’on abîme moins les racines lors du rempotage.

Vous trouverez celui-ci que je trouve fort pratique chez Outiror. Il y a un feutre qui trempe dans l’eau de la barquette verte en permanence comme cela les semis n’ont jamais soif. D’autre part la matière polystirène est idéale pour les semis car elle garde la chaleur.

2 – Quand les plants font quelques centimètres, on au moins 4 feuilles, il faut les rempoter dans un petit pot

3 – A la mi-mai , on peut mettre les plantes en terre

La culture de la tomate est assez simple. Elle réclame un peu d’arrosage à la plantation et les premières semaines mais ensuite c’est seulement une fois par semaine.

Si on arrose trop les tomates ont du mal à mûrir et sont moins goûteuses.

Je cultive les miennes sous un grand tunnel.

tomates cerises
Piment et melon sous tunnel

Les oignons

Les gros oignons jaunes que l’on garde pour l’hiver s’achètent petits en jardinerie et se plante en mars. Quand les feuilles jaunissent un peu en aôut, on les noue. Ensuite après arrachage, il faut laisser sécher les oignons plusieurs jours au soleil avant de les ramasser dans un endroit frais pour les consommer en hiver.

Les oignons blanc de printemps. Ils s’achètent en barquette en jardinerie. Il suffit de les planter au jardin en mars/avril et de les récolter à partir de mai au fur et à mesure des besoins. Ces petits oignons blancs ne se conservent pas l’hiver. Ils sont délicieux avec une salade verte ou dans la ratatouille de courgette.

On peut aussi les semer en barquette alvéolées et les replanter au jardin quand ils ont fait assez de racines. Pour savoir s’ils ont des racines, il faut regarder si elles sortent des alvéoles par dessous.

La ciboule. Elle se sème directement au jardin en avril, en barquette ou en alvéole en mars pour être repiqué en avril/mai. La ciboule ressemble aux oignons blanc mais si vous ne ramassez pas tout elle se multiplie toute seule et permet d’avoir des oignons frais tout l’hiver. C’est un peu un légume perpétuel. Un peu comme la ciboulette.

Je mets des tontes de pelouse autour des oignons pour garder la terre bien couverte et ne pas être envahie de mauvaises herbes. En plus, cela conserve l’humidité.

Le haricot vert

Un légume facile et tellement agréable à récolter.

Je vous conseille la variété Talisman.

1 – Semez fin avril en ligne des petits groups de 4 ou 5 graines dans un sillon. Ecartez suffisamment les sillons les uns des autres car, comme les pommes de terre, il faudra légèrement butter les haricots pour qu’ils se tiennent bien droits.

2 – Arrosez régulièrement. Pas d’eau=pas de haricots

3 – Resemez toutes les trois semaines pour récolter tout l’été

La coriandre

Plus facile que le persil, elle pousse quasiment toute l’année.

Semez à la volée dans une terre bien propre.

semis de coriandre en janvier

Pour savoir quels légumes associés entre eux , je vous conseille les tableaux du site spotjardin.

Petit à petit mon potager grandit!

Je vous conseille ces articles

8 Comments

  • Reply tania 4 avril 2018 at 17 h 42 min

    jespère pouvoir un jour avoir une maison pr pouvoir utiliser tes conseils
    mais suis un peu pessimiste j ai pas la main verte

    • Reply Agnès 4 avril 2018 at 17 h 48 min

      ça n’existe pas de ne pas avoir la main verte. C’est comme tout, ça s’apprend. J’ai fait mourrir pas mal de plantes avant de réussir à les faire prospérer. Il faut juste essayer et surtout observer. Si on regarde la plante tous les jours, on comprend mieux ses besoins. Ceci dit, il y a toujours des plantes que je n’arrive à faire bien pousser comme les fraises par exemple, mais je persiste, j’insiste et je comprendrai un jour ce que veulent les fraises. Si on n’a pas de jardin on peut commencer avec des aromatiques sur le balcon ou dans la cuisine!

  • Reply catherine 4 mars 2018 at 8 h 52 min

    tu as raison, le potager se prépare dès maintenant, pense aux semis de tomates, début mars..et fin mars, les courges, courgettes et autres..
    le petit livre le poireau préfère les fraises, je m’en suis servi souvent pour mon potager en carré!
    je ne suis pas une grande jardinière, mais si tu veux, je te propose de venir au printemps voir le potager?
    PS une page s’affiche lorsque l’on lit ton billet sur ton mini guide et ta newsletter, et il est compliqué de lire le blog et de poster des commentaires..dommage
    et je ne reçois toujours pas ta news, encore dommage
    bon dimanche à bientôt

    • Reply Agnès 4 mars 2018 at 10 h 37 min

      Bonjour Catherine. Je n’envoie pas la news régulièrement, c’est pour cela que tu ne reçois rien.
      Est-ce que tu peux m’en dire plus sur la page qui s’affiche et qui gène la lecture. C’est à partir du lien dans la newsletter? Tu lis sur tablette?

    • Reply Agnès 4 mars 2018 at 10 h 39 min

      Pour les tomates, je ne sais pas si je vais en semer car mes parents et mes beaux parents en font aussi…si je plante leurs plants plus les miens , ça faire beaucoup…Et je ne sais pas « ne pas planter »!

  • Reply Nathalie 23 février 2018 at 19 h 26 min

    Je t’admire, je ne suis pas très douée pour le potager … J’ai bien des aromates divers et variés, mais le reste a du mal à pousser faute de patience et de soins attentionnés … Je préfère les fleurs, alors je délègue à mon papa sans scrupule 😉 Bonne soirée !!

  • Reply marie des vignes 22 février 2018 at 16 h 21 min

    Bravo pour ce beau potager en devenir, tu vas manger sain, c’est pas courant de nos jours bisous et bonne soirée MTH

    • Reply Agnès 22 février 2018 at 16 h 43 min

      Il faut juste ne pas oublier de manger ce qu’on a semé!

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :