Jardin

Le panais: une plante dont la sève brûle la peau?

panais

Le panais: capricieux et dangeureux

J’aime beaucoup le panais et j’en consomme pas mal en hiver. Quoi donc de plus naturel que d’en planter au jardin. Excellente idée? Oui, mais avec quelques précautions car la sève du panais n’est pas sans danger.

Le panais est avant tout un délicieux légume racine

Le panais est cette grosse racine blanche apparue sur les marchés puis dans les supermarchés il y a une dizaine d’années. On le qualifiait alors de légume ancien.
J’aime beaucoup ce légume racine facile à préparer au four ou bien comme des frites. Il est délicieux également dans une soupe ou même en purée.
Comme beaucoup de légumes, il aurait de nombreuses qualités : riche en fibre, anti-oxydants, potassium et magnésium, etc…

Cultiver le panais

C’est une plante originaire du bassin méditerranéen qui se mange donc plutôt en hiver mais on peut le récolter dès la fin de l’été si la racine est assez grosse et qu’on a une grosse envie de panais.

Je le sème au printemps à partir d’avril. Je dis bien à partir parce que la germination est assez capricieuse. L’an dernier j’ai semé trois fois. Cette année j’ai semé sur deux rangs mais un seul rang a germé. J’ai même un panais qui a germé cette année à l’emplacement du semis de l’an dernier !

Le plus important est de garder la terre humide tant que la graine n’a pas germé.

Capricieux donc !

Sinon, c’est facile : une fois la plante germée on n’a plus rien à faire qu’attendre et récolter. Eventuellement éclaircir si on a eu vraiment une excellente germination.

Récolter les graines

Cet hiver j’ai laissé en terre des panais trop petits pour être consommés. Au printemps ces petits panais sont devenus de superbes ombellifères ou apiacées attirants insectes volants et punaises rayées. D’après wikipédia, c’est bon pour la diversité et les insectes auxiliaires au jardin.
Les fleurs du panais de jardin sont jaunes contrairement au panais sauvage dont les fleurs sont blanches. Il y a des risques de croisement entre les différentes espèces donc ce n’est pas forcément très utiles de faire ses graines soi-même.
Je vais tout de même récolter celles-là car je ne vois pas de panais sauvage dans les environs.

ombelles du panais en fleurs

Une plante très belle, décorative et utile

OUI, MAIS, chose que je viens malheureusement de découvrir, la sève du panais au contact de l’humidité et des rayons UV rend la peau photosensible.
Ça veut dire quoi exactement ? Ben, ça veut dire la photo suivante :

brulure de la peau par sève de panais

Oui, c’est bien mon bras. Il m’a fallu deux brûlures pour vraiment m’intéresser au problème et faire des recherches sur la cause.
Je nettoyais autour des panais et j’ai peut être cassé une branche.

Brûlures provoquées par la sève du panais

Les brûlures n’apparaissent pas tout de suite. Il faisait très beau ce jour-là et mon bras a pris une forte dose d’UV. Ce qui explique sans doute la gravité de la brûlure.
Les brûlures apparaissent environ 20 heures après le contact avec la sève et l’exposition au soleil. Au début on dirait de petites griffures comme on en a souvent quand on jardine. Puis 4 ou 5 heures plus tard la peau rougit et gonfle. 30 heures après le contact les cloques apparaissent et grossissent peu à peu.

Que faire si on est brulé par une plante ?

Je ne suis pas médecin et je vous dis donc simplement ce que j’ai fait pour soulager mes brûlures.

– Désinfecter
– Acheter en pharmacie une crème cicatrisante
– Couvrir d’un pansement pour ne pas percer les cloques parce que ça démange
– Voir un médecin si les brûlures sont étendues, douloureuses ou infectées

Et voici un lien vers un centre antipoison

Les furanocoumarines

Ce sont les furanocoumarines présentes dans les ombellifères comme le céleri qui provoquent ces lésions. En hiver quand on les récolte et qu’on les prépare, on ne se brule pas parce qu’il n’y a pas de soleil. Mais en été, attention !
D’après ce que j’ai pu lire pour avoir une aussi jolie réaction que la mienne il faut de l’humidité (sueur) et des UV. Donc aucun danger dans la cuisine, ni dans l’estomac !

Me voilà prévenue. On jardine habillée même s’il fait chaud et on se méfie de la sève de toutes les ombellifères!

panais entier

C’est pas un beau panais?

Vous aimerez peut être aussi

7 Comments

  • Reply Sophie 7 juillet 2018 at 10 h 17 min

    On est bien d’accord, pas facile d’être disciplinée surtout avec ce soleil 😉
    Beau week-end

  • Reply Sophie 7 juillet 2018 at 9 h 46 min

    Bonjour,
    J’ai déjà eu ce genre de mésaventures mais je n’ai pas su avec quelles plantes.
    A l’époque je ne faisais pas de panais, mais j’avais taillé ma clématite, et des millepertuis…. il me semble que les euphorbes peuvent aussi brûler… Les cicatrices de ces brûlures sont par contre très longues à partir.
    Merci pour l’info, il faudra effectivement que j’y fasse attention. Ce légume est vraiment super bon, je le consomme en soupe mais aussi en mijoté avec des carottes. Par contre, le semis est effectivement très capricieux, j’ai lu qu’il faudrait à priori laisser tremper les graines avant de les semer… L’année dernière j’ai du semer 2 fois et cette année je n’ai pas récidivé.

    Bonne cicatrisation
    et bon Week-end

    • Reply Agnès 7 juillet 2018 at 9 h 59 min

      Bonjour Sophie, c’était sans doute le millepertuis. Il ya en fait pas mal de plantes qui réagissent au soleil, même le persil! conclusion: toujours nettoyer et tailler avec des manches mongues et des gants. je ne sais pas si je serai assez disciplinée pour respecter cette règle. Bon weekend.

  • Reply Annick Boidron (quatre moineaux) 6 juillet 2018 at 19 h 43 min

    Très intéressant ! Mais évidemment je compatis pour les brûlures. Voilà une chose que je ne savais pas (ce n’est pas la seule) et qui est bien instructive. Dans le fond, ça semble logique puisque la berce, qui est de la même famille, est photosensibilisante. Mais c’est vrai qu’on n’y pense pas forcément. Bonne cicatrisation et bon week-end.

    • Reply Agnès 6 juillet 2018 at 19 h 51 min

      Je ne connaissais pas la berce donc je n’ai pas fait attention. Bon week-end Annick

  • Reply catherine 6 juillet 2018 at 17 h 58 min

    tu es sacrément brûlée! plusieurs belles cloques, à mon avis pas trop grave si tu les perces, mais laisse la peau de la cloque en pansement..
    j’ai déjà eu des panais au jardin, mais jamais de telles réactions, peut être parce que je n’y touchais pas, leur laissant vivre leur vie en été..mais merci pour le renseignement!
    et ta brûlure d’il y a 3 semaines, sur la poignet, as tu compris qui en était le responsable? et ton doigt?
    bon WE au soleil (il fait déjà chaud ce samedi)
    bises du soir

    • Reply Agnès 6 juillet 2018 at 18 h 05 min

      Bonjour Catherine; Le doigt se répare lentement, il ne plie pas encore à 100% et la peau est très sensible; La brûlure d’il y a 3 semaines était aussi certainement due aux panais mais elle guérit bien. Elle a été moins exposée au soleil, je pense que c’est pour cela qu’elle n’avait pas “cloquée”. J’ai encore un article à écrire qur les dangers du jardinage! Mais maintenant je serai plus prudente. Bon week-end sous le soleil!

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :