Plantes grasses

Bouturer les succulentes – Bouturer les plantes grasses

28 mai 2018

La multiplication des succulentes d’intérieur à partir des feuilles ou des tiges

Pourquoi multiplier les succulentes, cactus et plantes grasses?

La réponse est simple : on aimerait en avoir tout plein pour faire de belles compositions mais elles poussent lentement et on ne peut pas tout acheter. L’achat représente un budget même si une petite plante ne coûte que 2,50 euros, si on en veut dix pour faire une composition, ce n’est pas si économique que ça.

Le bouturage permet aussi de sauver une variété qui s’apprête à mourir, attaquée par une moisissure, une maladie ou tout simplement que l’on a trop arrossée.

A Lire: Comment arroser les succulentes et les plantes grasses

A Lire: Que faire quand on a trop arrosé sa succulente

 

Solution 1 : Attendre qu’elles se multiplient d’elle-même. Oui… mais il faut être patient

Solution 2 : Le semis. Il faut trouver un fournisseur de graine fiable, réussir son semis, être patient car la pousse est lente

Solution 3 : Le bouturage. Et ça, ça marche !

bouture succulente et plante grasse

Le bouturage des succulentes et des plantes grasses est vraiment amusant. C’est étonnant de voir d’abord comme des petites racines qui sortent de la feuille posée sur la terre puis de minuscules feuilles apparaitre.

La méthode pour bouturer mes succulentes type Echeveria et Graptopelatum

1 – Acheter une première plante qu’on laisse un peu pousser.

2 – Détacher délicatement les feuilles le plus près possible du « tronc ». On peut bouturer également des sections de plantes par exemple quand une plante pousse tout en hauteur et que l’on veut lui redonner une forme. Dans ce cas on bouture à la fois la tête (rosace) et les feuilles récoltées sur le tronc.

A Lire : Pourquoi les plantes grasses poussent-elles en hauteur

3 – Poser les feuilles sur un terreau de semis maintenu en permanence humide. Vaporiser tous les jours. Je bouture sur du terreau de semis car je trouve que c’est le substrat que les succulentes préfèrent. Il est enrichi en substances nutritives et sèche rapidement ce qui réduit le risque de pourriture. Il faut toutefois faire bien attention à vaporiser tous les jours.

On conseille généralement de bouturer dans du sable. C’est certainement très bien pour une culture profesionnelle et intensive mais à la maison, je trouve plus simple de bouturer directement dans du terreau. Ainsi, on évite de devoir transplanter les boutures très jeunes dans un pot de terreau.

J’attends que la bouture ait déjà des racines avant de l’installer toute seule dans son pot.

La méthode pour bouturer Aéonium et Sedum

Pour ces deux plantes, c’est encore plus simple. Il suffit de planter en terre une section de la plante et cela fera une nouvelle plante.

Cette méthode permet de créer de belles potées hivernales avec le sedum palmeri.

Si on n’a pas assez de place pour conserver des grandes plantes, le bouturage hivernale permet de mettre à l’abri des petits bouts de plantes qui reprendront leur croissance en extérieur au printemps.

bouture aeonium

Bouturage aeonium

A quelle saison bouturer ?

Ça marche à toutes les saisons mais il me semble que le bouturage hivernal est plus rapide qu’au printemps. Peut-être parce que le substrat se dessèche plus lentement ou bien qu’il fait bien chaud et sec à l’intérieur de la maison.

Si le bouturage est une mesure d’urgence et de sauvegarde, n’hésitez pas, même en hiver. Cette année le gel a pris les aéoniums (et moi aussi) par surprise. Pour ne pas les perdre, j’ai tout de suite sectionné des morceaux que j’ai bouturé dans la maison. Ainsi, je vais peut être perdre la plante adulte mais pas la variété.

Où bouturer les succulentes?

Ce qui marche le mieux, c’est derrière une vitre orientée sud ou ouest, en plein soleil. J’ai testé le tunnel au printemps et ça ne bouture pas très bien. Il faut avoir les boutures tous les jours sous les yeux pour vaporiser si besoin. De plus, je pense que les succulentes n’aiment les nuits fraîches.

Pour moi le plus grand risque d’échec est au moment où la plante commence à avoir des feuilles et que ses besoins en eaux et nourritures évoluent.

Au départ il faut arroser en vaporisant tous les jours. Se forme alors des petites racines aériennes dans le cas des boutures de feuilles.

Ensuite la plante va faire des racines en terre. Il faut donc attirer les racines vers le bas du pot et donc ne plus arroser par le haut mais bassiner. Si vous voyez que la bouture souffre de soif, arrosez encore un peu par le haut mais attention à ne pas la faire pourrir.

C’est un moment délicat de la croissance de la plante: trop d’eau, elle pourrit, pas assez d’eau, elle déssèche.

A Lire: Comment arroser les succulentes

bouture succulente et plante grasse

bouture succulente et plante grasse

Bouture graptopelatum

 

Quand et comment rempoter les jeunes boutures?

Le rempotage de ces toutes petites plantes est assez délicat et idéalement on devrait faire le bouturage d’une seule feuille dans un petit pot pour retarder le plus possible le moment du rempotage.

Il faut attendre assez longtemps, au moins 6 mois avant de rempoter les jeunes boutures. Si on les rempote trop tôt, elles n’ont pas encore assez de racines pour reprendre correctement.

Cette plante ci-dessous, par exemple, aura certainement du mal à se réinstaller dans son nouveau pot. J’aurais du attendre un peu avant de la sortir de terre.

bouturage bouturer les succulentes et les plantes grasses

Ensuite, il vaut mieux rempoter en période de forte croissance. C’est à dire au printemps.

bouturage bouturer succulentes et plantes grasses

Pour terminer, il faut les arroser par bassinage puis régulièrement les vaporiser pour que de nouvelles racines se développent en surface. Le rempotage étant délicat et facile à rater, on veillera à surveiller les plantes tous les jours pour éviter qu’elles ne meurent de soif.

boutures de succulentes

Graptopelatum – Différentes variétés

 

Et un petit aperçu des dernières arrivées

succulentes et plantes grasses

Echeveria Gibbiflora

Echeveria Black Prince

Graptopelatum filiferum

 

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply shuki 13 décembre 2018 at 18 h 04 min

    Bonsoir Agnès,
    Tu as une belle collection de succulentes et les trois nouvelles venues me plaisent beaucoup ! J’aime particulièrement les echeverias qui ont tendance à prendre chez moi des proportions telles que je suis toujours obligée de les replacer dans un contenant plus grand d’année en année. .. Je connais le bouturage de feuilles mais souvent j’utilise aussi les nouvelles pousses et çà marche très bien aussi. Bonne fin de semaine, à bientôt, Shuki

    • Reply Agnès 13 décembre 2018 at 20 h 56 min

      Bonsoit Shuki. C’est vrai qu’il faut leur changer de pot régulièrement. Pour le bouturage, certaines succulentes ne font pas de nouvelles pousses aussi rapidement qu’on voudrait et puis parfois, des feuilles tombent ou on en casse et dans ce cas le bouturage est amusant. il va gelé cette nuit, j’espère ne pas perdre mes aeonium qui ont déjà bien souffert d’une précédente gelée! A bientôt.

  • Reply chiffonsandco 11 juin 2018 at 17 h 23 min

    j’ai découvert, il y a seulement quelques mois, que l’on pouvait les multiplier grâce aux feuilles posées sur la terre, par hasard d’ailleurs ^^

    • Reply Agnès 11 juin 2018 at 17 h 47 min

      le hasard nous fait parfois faire de jolies découvertes!

  • Reply Nathalie 2 juin 2018 at 18 h 45 min

    Bonsoir Agnès,
    En voyant tes boutures cela me donne vraiment envie de me lancer, j’ai une echeveria qui a « dégénéré » du coup je lui redonnerais bien une seconde vie ! Tu crois que je peux déposer les boutures sur le balcon ?? mais les nuits sont encore fraîches :-/ Si cela fonctionne je t’envoie une photo 🙂 Bonne soirée, à bientôt !!

    • Reply Agnès 4 juin 2018 at 7 h 45 min

      Bonjour Nathalie, je pense que tu peux essayer sur le balcon. Tu verras bien si ça marche ou pas. Tu pourras toujours les rentrer si nécessaire. L’important c’eest de ne pas laisser les feuilles d’origine se dessécher. et pour cela, il faut vaporiser les feuilles tous les jours et arroser un peu la terre de temps en temps quand elle se dessèche trop vite après avoir vaporisé, mais pas non plus les laisser sous la pluie! Cet hiver toutes les feuilles ont bouturé en 3 ou 4 semaines. Par contre dans ma dernère tentative, il a fallu plus d’un mois pour voir quelques racines apparaitre et actuellement (3 mois après) certaines feuilles n’ont pas encore pris. Bonne semaine et à bientôt.

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :