Jardin

Que cueillir dans la nature quand on n’y connait rien ?

fruit du sureau

Vous venez d’arriver à la campagne et vous trépignez d’impatience d’aller cueillir et ramasser de bonnes petites choses à grignoter dans les bois et les champs. Mais attention, on ne ramasse pas n’importe quoi! De nombreuses plantes et champignons sont hautement toxiques. Et puis ces plantes et fruits appartiennent peut -être à quelqu’un.

Que peut-on ramasser librement dans les bois et au bord des chemins?

Les mûres

Chaque année les gourmands se ruent sur les meilleurs spots. La gelée de mûres est souvent considérée comme la meilleure des confitures. Je pense que cela nous vient de notre enfance et de tout le rituel qui entourait la préparation de la gelée. Car on n’a pas de gelée de mûres sans efforts !

Repérez bien les bons coins pour l’an prochain.

Les myrtilles

Si il y en a dans votre région, les myrtilles feront également de délicieuses tartes et confitures. Chez moi, il y en a juste assez pour avoir le goût. Renseignez-vous sur la réglementation près de chez vous . Vous n’êtes peut être pas autorisés à ramasser partout.

Les châtaignes et les noisettes

Observez le bord des routes pour repérer le début de la saison des châtaignes puis cherchez les châtaigniers qui donnent de gros fruits mais avec du goût. Car parfois les grosses châtaignes sont moins bonnes que les petites. Les grosses châtaignes viennent de châtaigniers greffés. Autrefois, certaines personnes greffaient des arbres dans la nature pour le plaisir du greffage et pour apprendre aussi. Il y a des néfliers et des cerisiers greffés un peu partout autour de chez mes parents. Mon père adore greffer !

Quand vous aurez trouvé de bonnes châtaignes revenez jusqu’à la fin de la saison pour ramasser des fruits fraîchement tombés de l’arbre pour éviter les vers. Vous trouverez plusieurs méthodes de conservation sur internet. Personnellement je les conserve au réfrigérateur jusqu’à cuisson. On peut congeler les châtaignes cuites décortiquées.

Les champignons

Un délice! Mais, attention, faites-vous accompagner d’un connaisseur pour les premières cueillettes. Apprenez à reconnaitre 2 ou 3 champignons avant de vous aventurer tout seul.

Pixabay – Charlet Gregory

Le sureau

Fleur de sureau

On peut cueillir les fleurs, les baies, pour faire du sirop, de la limonade et des gelées. On peut aussi cueillir les feuilles pour faire un répulsif pour chasser les mulots qui se servent au potager. Lisez cet article pour apprendre à différencier le sureau comestible du sureau yèble.

fruit du sureau

Les plantes vertes et les herbes :

Pissenlit, oseille, ail des ours, fraise des bois, ortie, origan, plantain, menthe, etc…Il me semble difficile d’apprendre seul à reconnaitre ces plantes. Certaines ont de grandes ressemblances avec des plantes non comestibles ou même toxiques. Je pense à la fraise des bois, l’oseille… La carotte par exemple ressemble beaucoup à la cigüe qui est mortelle. On trouve assez facilement partout en France des stages de quelques heures à quelques jours pour apprendre à reconnaitre ces plantes.

Les dangers de la cueillette en pleine nature :

  •  Se tromper de plante ou champignons
  •  Ramasser trop près du sol et risquer d’être contaminé par les maladies transportées par les animaux comme le renard. Je ramasse donc à plus de 50 cm du sol pour les mûres et au milieu du buisson pour les myrtilles que je mange crues. Sinon, il faut laver les plantes à l’eau vinaigrée ou bien les cuire.

Il me reste maintenant à trouver un stage pour apprendre à cueillir plus de plantes!

que cueillir dans la nature

Au sujet de l'auteur

Agnès

6 Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.