Jardin

La mineuse du poireau

20 novembre 2017
pupe - mineuse du poireau

Jusqu’alors inconnue dans les jardins du coin, la mineuse du poireau s’est abattue cette année dans ma région.

On lit Rustica, comme tout le monde, donc on en avait entendu parler! Mais je ne l’avais jamais vu, ni mes parents. Et il semblerait bien qu’elle est fait des dégâts dans tous les jardins du coin!

Si vous habitez dans l’Est de la France, vous la connaissez malheureusement déjà, mais ici, c’est tout nouveau.

Voilà tout ce qu’il reste de mes 50 poireaux:

mineuse du poireau

Bon, j’admets, il ne faut pas accuser que la mineuse; Les mulots avaient déjà dévoré la moitié!

 

Malgré la tristesse de devoir tout arracher, j’ai tout de même pris le temps de faire quelques photos (Pour ceux qui ne la connaissent pas encore!)

Reconnaître la mineuse du poireau

On peut difficilement la ratée quand elle arrive au stade du cocon rouge. Avant ça , c’est un petit vers jaune ou blanc.

D’abord on observe que les poireaux se fanent et si on s’approche, on voit que le pied est comme explosé.

Dès qu’on enlève les premières feuilles on voit les pupes

Puis les petits vers et beaucoup plus de pupes

Larve mineuse du poireau

 

 

 

Se protéger contre la mineuse du poireau

Et voilà ce qu’il faudra faire l’an prochain:

  • Protéger les poireaux avec un voile ou un filet à petite maille.
  • Surveiller les poireaux et repérer les première attaques sur les feuilles.
  • Surveiller aussi la ciboule et la ciboulette, les oignons et l’ail

Autres méthodes:

  • Des bandelettes jaunes engluées à placer près des semis dès avril/mai, mais on risque d’attraper d’autres insectes par la même occasion
  • Garder de l’eau dans le fût des gros poireaux pour empêcher la mouche de pondre (mouais?)
  • Patienter 3 ou 4 ans sans utiliser d’insecticide jusqu’à l’arrivée d’un hyménoptère prédateur

 

Et vous, comment faîtes vous pour manger des poireaux? encore du jardin ou achetés?

Je me demande bien comment font les maraîchers bio pour protéger leurs cultures. Et j’espère que ceux de la région ont été plus prévoyants que moi!

Et ne me demandez pas pourquoi j’ai jugé que cet événement pathétique de la vie du jardin, était le bon moment pour se lancer dans la macrophoto naturaliste!

Que faire contre la mineuse du poireau

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply catherine 5 décembre 2017 at 8 h 50 min

    j’habite tout près de chez toi, mais la mineuse n’est pas arrivée dans mon potager..dommage pour le tien, et pour les bonnes soupes..
    bonne journée Agnès

    • Reply Agnès 5 décembre 2017 at 9 h 51 min

      C’est tellement décevant et répugnant que je ne sais pas si je remettrai des poireaux l’an prochain. J’espère qu’elles ne se poseront pas chez toi car un hiver sans soupe de poireaux c’est pas top!

  • Reply Annick Boidron (quatre moineaux) 20 novembre 2017 at 14 h 09 min

    Bonjour Agnes,

    Pas mal les débuts en macro photo ! Dans notre région (Belgique) nous avons ce problème de mineuse du poireau depuis au moins trois ans… et toujours pas d’hyménoptère parasite en vue (enfin, pas les bons). Peut-être l’attaque a-t-elle été un peu moins sévère cette année. Je mange quand même les poireaux mais en séparant toutes les feuilles et en enlevant les morceaux abimés… et les pupes ! J’avoue que notre consommation de poireaux a beaucoup diminué ! Je ne fais rien (ni traitement, ni filet) … il y a bien d’autres légumes.

    • Reply Agnès 20 novembre 2017 at 14 h 13 min

      J’ai récupérer les cœurs des poireaux. Mais cette attaque des mineuses fait au moins une heureuse: ma fille n’aime pas le poireau! Moi, j’aime bien une petite soupe de temps en temps, surtout après les fêtes!

  • Reply marie des vignes 20 novembre 2017 at 13 h 32 min

    Bonjour, nous ne mangeons pas beaucoup de poireaux , je me pose aussi la question pour « les bios »! chez nous les vignerons « bio » ont du mal à récolter leur quota, aussi complètent-ils leur récolte avec l’achat de raisins pas forcément « bio » alors je pense qu’il faut une agriculture et une viticulture raisonnée avec peu de produits chimiques, on peut le faire, chez nous on ne désherbe plus, les vignes sont labourées, il y a aussi le « lâcher  » de coccinelles » qui a du être abandonné, car il faut que tout le monde soit d’accord, et là ; il y a un gros problème d’entente. pas facile! bon après-midi MTH

    • Reply Agnès 20 novembre 2017 at 13 h 38 min

      En effet si tout le monde ne fait pas la même chose et que certains (pour ne pas dire la majorité) utilisent des pesticides, on imagine mal comment la nature peut se ré-équilibrer.

    Leave a Reply

    UNE NEWSLETTER PAR MOIS

    LA CAMPAGNE ET UN JARDIN 

    Comme si vous y étiez!

    Tournesol
    • Des conseils en jardinage.
    • Des visites du jardin en images.
    • De la déco et bien plus encore.
    x
    %d blogueurs aiment cette page :