Jardin

Remèdes naturels pour soigner et nourrir le jardin

2 août 2017
Fougère - Esprit Laïta

Les plantes et remèdes naturels utiles au jardin

J’ai choisi des remèdes naturels facilement accessibles comme l’ail et le savon de Marseille. La camomille, le thym, le sureau sont des plantes que l’on a au jardin ou bien facilement accessible au bord des chemins. Il faut juste penser partir en promenade avec un sac. Si vous souhaitez développer un jardin selon les principes de la permaculture, vous pouvez planter ces plantes et arbustes dans votre jardin. J’ai planté du sureau dans mon jardin car en plus d’être utile au jardin, on peut faire des confitures avec les fleurs et les baies.

Le savon de Marseille:

le savon est le résultat d’une réaction chimique entre un corps gras et une base, la soude (hydroxyde de sodium).

Le savon est également très efficace contre la fumagine, ce dépôt noir qui recouvre parfois les feuilles. Si la fumagine s’installe par exemple sur une haie, il suffit de préparer une bassine de d’eau savonneuse et de la jeter sur la haie.

Pour en apprendre plus sur le savon et sa fabrication, je vous conseille l’excellent site Rêvons Savon.

Et vous trouverez, ici, un excellent article sur l’utilisation de savon de Marseille contre les pucerons: Un anti-pucerons naturel à réaliser avec du savon !

Le savon noir:

Le savon noir est le résultat d’une réaction chimique entre un corps gras et de la potasse (hydroxyde de potassium).

On l’utilise au jardin de la même façon que le savon de Marseille. Il est efficace sur les petits insectes comme les pucerons, les araignées rouges, les aleurodes. On mélange environ 4 cuillerées de savon pour 1 litre d’eau. Faites attention en achetant votre savon noir car de nombreux fabricants ajoutent toutes sortes d’ingrédients pas forcément très naturels.

Il ne faut pas abuser d’insecticides même naturels. En tuant tous les pucerons, vous privez de nourritures les prédateurs qui iront voir ailleurs. Je n’utilise le savon noir que lorsque l’attaque de pucerons met en danger la plante ou la récolte.

 

L’ail:

L’ail est un anti-fongique utilisé pour soigner les maladies cryptogamiques. Je l’utilise contre l’oïdium sur les asters.

Les recettes par ici: L’ail en infusion et décoction

L'ail pour soigner le jardin - remèdes naturels pour le jardin

L’ortie:

Cette plante commune que l’on trouve au bord des chemins peut être très utiles au jardin comme engrais, insecticide, contre le mildiou et comme désherbant. Pour profiter de tous ces bienfaits il vaut mieux faire ses préparations soi-même car le purin d’ortie en jardinerie coûte extrêmement cher. On peut aussi la cultiver dans son jardin en faisant bien attention de l’éloigner du potager car elle peut être envahissante. Pour plus d’informations sur l’ortie, lisez mon article:  L’ortie au jardin: purin fertilisant et désherbant!

La consoude:consoude en engrais au potager - remèdes naturels pour le jardin

La consoude est une plante sauvage mais il existe aussi 2 variétés développées spécialement pour les jardiniers car elles contiennent plus de principes actifs. Comme pour l’ortie, il est préférable , pour des questions de coût, de la cultiver au jardin. A utiliser comme engrais. Lisez mon article sur la consoude: La consoude : purin et décoction pour le jardin

 

La Tanaisie

tanaisie - remèdes naturels pour le jardinJe connais mal cette plante mais elle est souvent citée comme remède naturel pour le jardin. De plus on peut la confondre avec la camomille car il existe plusieurs variétés de Tanaisie. Pour en savoir plus : Camomille, anthemis et tanaisie: comment les différencier?

 

 

 

La fougère

Fougère - Esprit LaïtaLa fougère est très répandue et facile à trouver lorsque la floraison des orties est terminée et que l’on cherche du matériel pour fabriquer nos purins.

La fougère se prépare comme les autres purins. Ce purin est souvent présenté comme efficace contre les attaques massive de pucerons et pour faire fuir les larves de taupins au pied des pomme de terre.

Je ne l’ai jamais utilisé mais comme je manque actuellement de ressources pour nourrir le jardin, j’ai l’intention de le tester comme engrais en dilution à 10%.

Si vous avez déjà utilisé la fougère comme fertilisant, laissez moi un petit commentaire sur ce que vous en pensez.

 

Le thym

Thym - Esprit Laïta

 

 

D’après le magazine Rustica , le thym peut être utilisé en décoction pour combattre l’oïdium, le mildiou et les autres maladies cryptogamiques notamment sur le rosier.

 

 

J’ai suivi la recette de Rustica:

  • macération de 200g de thym pendant 24h dans 5L d’eau
  • faire bouillir 20 min
  • laisser refroidir, filtrer, pulvériser!

Au potager le thym est utile pour éloigner certain ravageur qui n’aime pas son odeur (piéride du choux, pucerons…) et aussi pour attirer les abeilles et les autres butineurs qui adorent ses fleurs.

Le sureau

Le sureau est commun dans nos campagnes et assez facile à reconnaître. Son feuillage ne ressemble pas aux autres arbustes et ses tiges sont creuses. Il ne faut toutefois pas confondre le sureau noir  avec le sureau yèble non comestible. Le mieux est de repéré l’arbuste quand il donne des fruits (les grappes noires doivent être tournées vers le sol) pour l’utiliser au printemps suivant.

Au jardin le sureau sert d’insecticide, de répulsif et d’activateur de compost.

Vous souhaitez en savoir plus sur cet arbuste, lisez mon article: le sureau, un arbuste à redécouvrir

sureau - remèdes naturels pour le jardin

 

Choisir un remède naturel pour le jardin:

Pour un insecticide:

Le savon de Marseille (répulsif), le savon noir, l’ortie, le sureau.

 

Pour soigner l’oïdium:

L’ail, l’ortie, la fougère.

 

Pour un désherbant:

L’ortie non diluée.

 

Pour un engrais:

La consoude (riche en K), L’ortie (riche en N)

 

Mon petit dictionnaire:

Au jardin, qu’est-ce que la décoction, l’infusion, la macération, le purin ? Toutes ces méthodes ont pour objectif d’extraire les principes actifs et les oligo-éléments de la plante.

  • La décoction : laisser tremper 24 h puis faire bouillir.
  • L’infusion : mettre une plante dans de l’eau bouillante et laisser mijoter 10 min.
  • La macération :  laisser macérer la plante en contact prolongé avec de l’eau pour en extraire les substances à froid. Attention, la plante ne doit pas fermenter.
  • Le purin : laisser macérer les plantes dans de l’eau jusqu’à la fin de la fermentation.Le purin est prêt lorsqu’il n’y a plus de bulles qui remontent quand on mélange.

Pour un classement des plantes et de leur effets au jardin, classés en tableaux, j’ai trouvé ce document sur le net: Purin de plantes – lamballe-communaute.com

 

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Anita 7 août 2017 at 11 h 28 min

    Coucou
    Super intéressant ton post, et puis ça tombe bien pour moi car dans mon dernier post en parlant de mon jardin, j’aime bien commencer à en prendre soin maintenant
    Je note et te remercie encore
    Passe une belle semaine
    Bisous

    • Reply Agnès 7 août 2017 at 15 h 08 min

      Merci. bonne semaine à toi aussi. A bientôt.

  • Reply Mo 4 août 2017 at 20 h 36 min

    Ton article est intéressant.
    Il faut noter que le savon dit « de Marseille » n’y est plus guère fabriqué depuis longtemps…

    J’utilise aussi le savon noir quand j’ai une attaque sévère de pucerons (noirs aussi) sur les jeunes pousse de mes pommiers.
    Je ne revois plus les pucerons avant l’année suivante.

    Bonne soirée,
    Mo

    • Reply Agnès 5 août 2017 at 9 h 00 min

      Merci. Bonne journée.

    Leave a Reply

    UNE NEWSLETTER PAR MOIS

    LA CAMPAGNE ET UN JARDIN 

    Comme si vous y étiez!

    Tournesol
    • Des conseils en jardinage.
    • Des visites du jardin en images.
    • De la déco et bien plus encore.
    x
    %d blogueurs aiment cette page :